Aménager et enrichir l’environnement de son chat

Le chat est connu pour son besoin irrésistible d’équilibre entre nouveautés et repères fixes dans son environnement. Comment trouver le juste milieu pour accomplir cette mission délicate ? Comment répondre au mieux à ses besoins physiologiques (alimentation, éliminations, repos, déplacements) ET comportementaux (communication, exploration, griffades, chasse/jeu, etc.) ? 🤔 Et pourquoi ? Car en effet, c’est bien la mise en place d’un environnement répondant à l’ensemble de ces besoins qui permet d’apporter un certain niveau de bien-être à notre chat domestique.

Qu’il ait un accès à l’extérieur – libre ou en semi-liberté – ou pas du tout, l’environnement intérieur du chat joue un rôle essentiel sur sa santé physique et mentale.
Ainsi, une circulation libre dans l’habitation est une priorité, en plus d’avoir accès à des zones distinctes pour s’alimenter, se reposer, éliminer, faire ses griffes et observer son environnement depuis des postes en hauteur. Bien entendu, cela n’exclut pas de mettre en place des règles de vie communes en fonction des préférences de chacun, avec (quelques !) interdits comme par exemple monter sur la table à manger.

En parallèle de ces aménagements de base, il est primordial d’apporter des temps de jeux avec les humains du foyer (préférentiellement avec des jouets, tels que cannes à pêche ou plumeaux, qui permettent une distance nécessaire pour éviter des accidents de griffure/morsure) et d’ajouter des éléments positifs dans l’environnement intérieur du chat pour stimuler ses sens et susciter son intérêt 😸

Canne à pêche fait-main (Pinterest)

Que ces éléments soient faits à la main (DIY) ou achetés dans le commerce, il est important de réfléchir à des stratégies d’utilisation en fonction du rythme du foyer (ex : horaires de travail, présence/absence d’enfants, autres animaux etc.), des envies et du budget des humains, de leurs possibilités d’installation (ex. locataire ou propriétaire)… Mais aussi en fonction de l’âge du chat, de son statut sexuel (stérilisé ou non), de son tempérament, de ses possibilités de sorties à l’extérieur, etc.
Une boîte de rangement permet d’alterner les jeux proposés au chat en changeant régulièrement leur mise à disposition et ainsi, de créer de la diversité et de la nouveauté.📌

Dans un premier temps, envisager un aménagement tridimensionnel, en disposant des lieux de repos simples (plaid ou vêtement des propriétaires) à différentes hauteurs dans le foyer : haut de canapé, coin de bureau, de commode, ou encore dessus de meuble de cuisine. Le but étant d’offrir des points d’observation sécurisants et confortables à nos chats.
Il est également bon de proposer aux chats des structures pour grimper : meubles en escalier, étagères, bibliothèques, escaliers ou ponts à chats… il existe plusieurs solutions à s’approprier ! On peut même profiter d’un mur vide pour l’habiller de quelques planches et paniers suspendus : de quoi créer un véritable parcours à son chat !

Structures murales pour créer un parcours au chat (Pinterest)

📌 Dans un second temps, l’enrichissement peut être couplé à une motivation alimentaire 🍴 (croquettes, friandises, morceau de viande/poisson, pâtée/gelée etc.) par le biais de jouets dits “d’intelligence”. Il en existe différentes formes, avec plusieurs niveaux de difficultés, en fonction des capacités cognitives et motivationnelles des chats : et le vôtre, est-il plutôt malin… ou pantouflard ?! 🙃
Les plus connus sont les balles-labyrinthe, les circuits distributeurs de croquettes, les plateaux de jeu divers. Les versions « maison » participeront au recyclage en réutilisant par exemple des rouleaux de papier toilette, d‘essuie-tout, ou des boîtes à mouchoirs vides.

Plateau de jeu fait-main (Pinterest)

Il est également possible de jouer avec le sens olfactif du chat en l’incitant à flairer et donc chercher sa récompense alimentaire : cacher des croquettes/friandises dans une feuille de papier froissé, dans un linge lui-même mis dans une balle de jeu, et bien d’autres idées empruntées parfois à nos amis canins. 🐈🐕

Certains chats utilisent tellement bien leur truffe qu’on peut leur proposer des tapis ou balles de fouille (“snuffing ball”) en tissu ou en feutre.

Tapis de fouille – réutilisation des idées pour chien ! (Pinterest)

Attention à limiter l’utilisation de jeux automatiques (électriques ou à piles) qui ont tendance à lasser les chats, ou au contraire à trop les stimuler, voire les énerver… et peuvent même parfois être à l’origine de conduites agressives envers les humains ou les congénères 😾📌

Motiver son chat à boire 💧 est aussi un élément très important. La fontaine à eau stimule la prise d’eau. En plastique, céramique ou inox… il y a du choix et pour tous les budgets.

Chat s’abreuvant à une fontaine à eau – Flickr

Le chat ayant une vision de près médiocre mais une bonne capacité à voir les mouvements rapides, la source d’eau en mouvement peut l’inciter à boire plus régulièrement. En plus de lui fournir une occupation bénéfique pour sa santé, l’observation et le toucher de l’eau sont de très bons stimuli.
L’activité dite dipsique, est d’autant plus importante en cas de températures élevées.
NB : lors des saisons chaudes, des tapis réfrigérants ou serviettes humides peuvent être disposées au sol, en guise de sources fraîches.

📌 Par ailleurs, vous pouvez stimuler les instincts de votre chat avec des jeux divers tels que souris en peluche (fourrée à la cataire/valériane, ou pas !), balles en différentes matières, tunnels, jeux interactifs, etc. Et si encore une fois, vous préférez fabriquer ces jeux vous-même, les mots clés « jouets pour chats DIY » inscrits dans un moteur de recherche, vous apporteront la magie de l’inspiration !

Blog ma-planete.com

Pour le chat, se sentir en sécurité est indispensable. De simples cachettes avec des boîtes en carton (une véritable passion 😻) ou des lieux dédiés dans des meubles à cases, bibliothèques, dressings, etc. dans lesquels on laisse un panier à disposition pour le chat, peuvent lui permettre de se soustraire à la vue de tous (congénères comme humains !) 🙈

📌 Enfin, si votre chat peut sortir, l’extérieur peut aussi être enrichi avec des éléments naturels de griffades (troncs, branches, souches, planches…) ou des stimulations alimentaires/olfactives (des friandises ne sont pas nécessairement faciles à trouver dans l’herbe… ou dans un arbre !).


NB : respecter un apport journalier modéré de friandises pour ne pas induire de surcharge pondérale chez votre animal.

Photo personnelle (Charlotte Escuriola)

Il est important de ne pas mettre en place tous les aménagements prévus en une seule fois : trop de modifications environnementales simultanées pourraient provoquer de l’anxiété chez votre chat.

Tout changement est une occasion de prendre le temps d’observer son chat… et de vérifier par la même occasion qu’il n’est pas en difficulté pour accéder à une nouvelle structure ou dispositif alimentaire.

Bon aménagement !! 😊