Le confinement est-il l’occasion de “mieux” s’occuper de mon chat ?

En cette période si particulière, les humains vivant avec des animaux se rendent compte que l’équation familiale est modifiée. Parfois en bien, parfois en… moins bien. De plus en plus de propriétaires de chats contactent les consultants en comportement pour reporter une hausse de l’agressivité chez leur compagnon félin, une apparition de miaulements nocturnes, une augmentation des demandes d’attention (« Bonjour, je vous appelle car mon chat est devenu particulièrement COLLANT ! »)…

Mais alors, que faut-il faire ? Que faut-il conseiller ? Donner plus d’attention à son chat ? Répondre à ses demandes ? Les spécialistes qui nous lisent doivent bien se douter que la réponse est… non ! 😉

Alors oui, modulons un peu nos propos…

Certes, comme nous l’évoquions la semaine dernière dans notre article sur l’aménagement du milieu de vie de nos félins, le confinement peut amener les humains à prendre conscience de ce que vivent au quotidien les animaux captifs, et notamment les chats qui n’ont pas accès à l’extérieur. C’est donc l’occasion pour nous, consultants, de sensibiliser le plus grand nombre à l’enrichissement du milieu de vie des animaux domestiques. Cela peut aussi être l’occasion, pour les propriétaires de chats, de mettre en place des aménagements adaptés, de proposer des nouveautés à leurs chats, de prendre le temps (!) d’être attentifs aux préférences de leur animal, à ses signaux de communication, etc.

Mais ATTENTION ! Être trop présent dans la relation avec son animal, pourrait avoir deux conséquences négatives, que les humains n’anticipent pas toujours :

👉 Pour certains chats, ayant pour habitude de gérer seuls la plus grande partie de leurs journées, la présence permanente de la famille peut s’avérer… oppressante ! Surtout s’il y a des enfants, surtout si par manque d’occupation, les humains leur portent énormément d’attention, plus qu’à l’accoutumée.

👉 Pour d’autres chats, la présence continue de leur humain pourrait s’avérer… un bonheur ! mais à durée limitée. Et pour ces chats, le retour à la vie « normale » à la sortie du confinement, pourrait être difficile à vivre, plus qu’on ne le croit.

Quoi qu’il en soit, voici ce que nous préconisons 🤓 :

✅ Être plus attentif aux préférences de son chat : OUI, mais sans être en permanence derrière lui, à observer ses moindre faits et gestes.

✅ Mettre en place des aménagements : OUI, mais progressivement, pour ne pas trop perturber son chat dans ses habitudes. Idéalement, ces aménagements devraient permettre d’occuper votre chat même après la sortie du confinement.

⚠️ Répondre aux sollicitations du chat : avec MODÉRATION. Il faut absolument aménager des moments dans la journée où vous n’êtes PAS avec votre chat, afin de minimiser la perturbation, qu’elle soit dans un sens ou dans l’autre. Si vous avez l’occasion de fermer des portes quelques heures dans la journée, faites-le. Vous pouvez également aménager des temps pour « ignorer » votre chat et surtout, ne pas répondre à TOUTES ses sollicitations. En cas de miaulements intempestifs, nous savons à quel point cela peut être difficile… mais primordial !

👉 Dans tous les cas, il est important de rester le plus NATUREL possible, même si l’on peut concevoir que ce n’est pas forcément évident dans la période que nous vivons. Ainsi, tout en étant attentif aux besoins de votre chat, tentez de ne pas trop modifier les relations que vous entretenez avec lui et de conserver un maximum des routines habituelles (alimentation, jeux, câlins, etc.).


❗ A l’attention des particuliers ❗

N’oubliez pas, tout changement brutal de comportement peut être lié à un trouble physiologique. En cas de changement de comportement chez votre chat, le premier interlocuteur est votre vétérinaire. Une fois les causes physiologiques écartées, le consultant en comportement sera là pour vous accompagner dans les changements environnementaux ou relationnels à mettre en place. Pour trouver un consultant près de chez vous, il y a le réseau CATUS !


Bon courage à tous, plein de ronrons et de douces pensées félines 😽😽